Sombreffe : chez Veolia, il y a du recyclage sous le matelas (photos et vidéo)

Le parc d’activité économique de Sombreffe est riche d’une unité de démantèlement unique en Belgique, et de recyclage d’un déchet qui fut dormant pendant au moins 10 ans: le matelas. Visite guidée d’un processus efficace dépeçant jusqu’à 500 000 matelas par an.

Pierre Wiame

On s’y allonge tous les soirs, sur des ressorts ensachés ou classiques, sur de la mousse polyuréthane ou du latex à la composition plus visqueuse. L’un ou l’autre selon le confort recherché et la morphologie de son corps. Le tout, bien sûr, sous une housse plus ou moins élégante. C’est un des accessoires de la maison vital à la santé et à la vie puisqu’on y passe un tiers de celle-ci. Figure de proue de la literie, le matelas, vous l’aurez deviné, qu’il soit une aire de jeu et de cabrioles pour l’amour physique ou le sanctuaire absolu du sommeil, un être humain doit en consommer quelques-uns tout au long de sa vie. Idéalement, un tous les dix ans, période au bout de laquelle on considère ses matières constituantes épuisées par 3 650 nuits, les bonnes comme les mauvaises.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...