Sombreffe: un projet de 14 appartements inquiète des riverains

Selon les plaignants, une demande de permis d’urbanisme fraîchement introduite menacerait la vie rurale, le tourisme et le patrimoine local.

Martin Rousseau
 Benoît Histace et Olivier Landrain (syndicat d’initiative); Roland et Méline Schallenbergh (centre équestre Le Relais).
Benoît Histace et Olivier Landrain (syndicat d’initiative); Roland et Méline Schallenbergh (centre équestre Le Relais). ©ÉdA

Le 4 janvier dernier, des membres du syndicat d’initiative et responsables du centre équestre Le Relais découvraient par surprise des affiches mentionnant une demande de permis d’urbanisme, placées sur un terrain situé à proximité de leurs activités. "Cette demande concerne la construction de deux immeubles de sept appartements chacun et quatorze abris, sur un terrain à bâtir de la rue de la Coyaute", explique Benoît Histace, représentant le conseil d’administration du syndicat d’initiative au nom de Philippe Leconte et Samuel Godard.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...