Sombreffe: une rave party mobilise de gros moyens la nuit du réveillon

Une rave party ayant attiré des milliers de jeunes dans un entrepôt désert du parc économique a mis les autorités sur les dents toute la nuit du réveillon.

Pierre Wiame
 Le bruit des basses a alerté les policiers et un témoignage a permis d’identifier la source du tapage nocturne.
De nombreuses zones de police ont été appelées en renfort. ©Thibault Renard – Fotolia 

Soirée de réveillon hyper-festive et en grand format, samedi soir, sur le territoire de Sombreffe, mais clandestine. Que ce rassemblement drainant particulièrement un public de très jeunes gens anti-système n’ait pas été déclaré, c’est le principe d’une rave party, ou d’une free party, qui cherche à se produire en pleine nature ou dans des lieux déserts. Ses participants s’y imbibent généralement d’alcool et s’y abreuvent de musique violente underground, genre techno et hardcore. Ils recherchent la transe psychédélique ou juste une défonce bien festive.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...