Ligny: sur les traces de Blücher et Grouchy

Léon Bernard a proposé de reconstituer en Jeep les déplacements des armées de Blücher et Grouchy en juin 1815. Un trajet commenté.

Thierry CRUCIFIX
 Les participants, lors d’une halte à Orbais.
Les participants, lors d’une halte à Orbais. ©ÉdA

Ligny, 16 juin 1815. Il est environ 21 heures. C’est bientôt la fin des combats opposant l’aile droite de l’armée française commandée par Napoléon et Blücher, commandant en chef de l’armée prussienne. Ce dernier, âgé de 72 ans, a son cheval tué sous lui. Il risque à son tour d’être abattu ou fait prisonnier par la cavalerie française. On dégage Blücher, tout meurtri, de dessous son cheval, et on le conduit loin du champ de bataille, à Mellery, où il arrivera vers 22 heures. Durant toute la nuit du 16 au 17 juin 1815, l’armée prussienne battra en retraite vers Wavre en passant notamment par le village de Mellery.