Une vision de l’urbanisation de Sombreffe pour les 25 ans à venir

La Commune, aidée par le Bureau économique de la Province, réfléchit à son avenir urbanistique. Une réserve foncière a été identifiée et des balises posées pour sa mise en œuvre.

Samuel sinte
Une vision de l’urbanisation de Sombreffe pour les 25 ans à venir
Le terrain de presque 4 hectares considéré comme «le poumon vert de Sombreffe», fut, dès 2006, l’enjeu de réflexions urbanistiques à long terme. ©ÉdA – 501769007510

La question du futur urbanistique du territoire de Sombreffe ne date pas d'hier. "La réflexion a démarré en 2006", rappelle le bourgmestre Étienne Bertrand. À l'époque, un promoteur immobilier lorgnait sur un terrain de trois hectares dans le centre de l'entité, avec l'intention d'y construire une résidence-services. La mobilisation citoyenne (et politique) avait été forte pour préserver ce qui était considéré comme le "poumon vert" de Sombreffe et s'opposer à ce projet. La Commune avait alors par ailleurs entamé un travail visant à se projeter dans l'avenir et de réfléchir en amont du dépôt de pareilles velléités immobilières. "Huit ans de travaux qui n'ont pas abouti", confesse le bourgmestre. Depuis 2018, le collège a donc changé d'opérateur et a remis l'ouvrage sur le métier avec le Bureau Économique de la Province. Au dernier conseil communal, début novembre, deux représentants du BEP sont venus présenter une étude sur la question de plus de 100 pages. Explications.