Quand c’est non, c’est non!

Autre point de ce conseil: l’AISBS, l’association intercommunale de la santé de la Basse-Sambre, sollicite ses associés afin de garantir un emprunt.

Th.C.

«Depuis plus de dix ans, on attire l’attention sur l’évolution de la situation financière. Les pertes cumulées sont importantes, rappelle Jonathan Burtaux, l’échevin des Finances. La situation est délicate au point où l’AISBS a dû faire un emprunt court terme de 350 000€ pour assurer la trésorerie.» L’intercommunale introduit maintenant une demande d’un emprunt de 9 000 000€, dont 62 000€ devraient être garantis par la commune de Sombreffe. «Nous devons rester cohérents, explique l’échevin des Finances. Nous avons arrêté de garantir les emprunts depuis 2011. Ici, une partie du montant est destiné à terminer des travaux entamés en 2014. Je ne suis pas rassuré par la manière de gérer.»