Poulailler de Ligny: la fabrique d’église plaide sa bonne foi

Dans ce dossier polémique à Sombreffe, la fabrique d’église de Ligny s’explique sur ses motivations et la procédure d’échange de terrains qui a permis la construction de l’exploitation avicole.

Samuel Sinte
Poulailler de Ligny: la fabrique d’église plaide sa bonne foi
Les installations ont été construites, mais la procédure d’échange de terrains est débattue en Justice ©ÉdA – 501310292290

Si la formule ne donnait pas l’impression de moquer ou de minimiser les enjeux, fondamentaux pour les protagonistes, on pourrait parler d’une querelle de clocher. D’un côté, un jeune agriculteur qui veut diversifier les activités familiales via une exploitation avicole de quelque 15.000 poules. De l’autre, des habitants du village qui considèrent que le poulailler va nuire à leur qualité de vie par une série de nuisances. Au milieu: la fabrique d’église de Ligny.