Des mains indispensables

Le public ne les voit jamais et pourtant, sans elles, le spectacle ne serait pas ce qu’il est. «Pascale, tu ne veux pas refaire ce voile?

Th.C.
Des mains indispensables
Pascale Dorchain et Lucianne Fernandes. ©ÉdA – 401074371158

Tu n’as pas une épingle de sûreté pour ma ceinture?» Dans une demi-heure, le rideau va se lever et ils sont nombreux à solliciter une aide auprès de Pascale Dorchain et Lucianne Fernandes. Elles sont en charge des costumes et leur rôle n’est pas négligeable. Tout commence lors de la distribution des costumes. Cela fait, il arrive qu’un petit problème survienne au fil des répétitions. «C’est un serre-tête qu’il faut ajuster, une couture qu’il faut reprendre, des pièces dorées qu’il faut recoudre sur le costume des soldats», expliquent-elles en chœur. Et avant de monter sur scène, le fer à repasser permet de donner meilleure allure aux tuniques froissées.