Une 33e expo, aux accents espagnols

Le 2 février 1983, l’échevin de la culture de Sombreffe Alfred Piraux réunissait au complexe sportif de la commune plusieurs personnes intéressées par la mise en valeur du patrimoine architectural de l’entité.

T.C.
Une 33e  expo, aux accents espagnols
Une quarantaine de peintres seront présents ce week-end. ©ÉdA – 401057228006

À cette occasion était évoquée la création d’une ASBL axée sur le réveil historique et culturel de la commune. Il fallait aussi trouver un nom à cette association. Michel Vanderpypen et Bernadette Delcharlerie allaient proposer Samaravia. Ce nom avait l’avantage d’évoquer les origines de Sombreffe. En effet, au début du Moyen-âge, la Sombre qui prenait sa source en amont du hameau Vivier-Anon à Sombreffe portait le nom d’origine celtique de Samara. Les terres baignées par cette rivière et sur lesquelles s’érigèrent les premières habitations de l’époque s’appelaient Samaravia ou territoire de la Samara…