Un rôle sociétal pour le club de foot

Le club de football de Ligny a fait parler de lui et de l’aménagement d’un terrain synthétique dans ses installations. L’échevin des Sports, Jonathan Burtaux, a rappelé tous les efforts faits pour l’éviter.

Th.C.

«Nous avons envisagé d’élargir les petits terrains annexes, de drainer le terrain 2, de peser le pour et le contre d’une remise en ordre du terrain de Sombreffe. La formule du terrain synthétique a été retenue: l’option avec des billes en SBR, prévue au début du projet, a ainsi été abandonnée (en raison de possibles problèmes pour la santé) pour privilégier une solution à base de liège. Un surcoût de plus de 40 000€. Valérie Delporte (Écolo) n’hésite pas à sortir une carte rouge. «Qu’est-ce que cela va coûter à la commune, s’inquiète-t-elle. Terrain 829 000, TVA 174 000, honoraires 78 000, imprévus 80 000, soit plus de 1 100 000€. Et vous avez droit à une modification budgétaire car vous avez prévu 1 000 000€ au budget. Et qu’en est-il des coûts obligatoires pour l’entretien hebdomadaire (3X/sem), le gros entretien annuel, l’achat d’un tracteur? Et qui va le faire?» Après avoir rappelé que le dossier avait initié par Écolo, Jonathan Burtaux a apporté quelques précisions. Oui, cela a un coût mais qui nierait le rôle social du club? Qui songerait à freiner son développement? Quant à l’entretien du terrain, il sera fait appel à des professionnels afin d’en garantir la longévité.