Il n’y aura pas de consultation populaire

Il était 00 h 37 quand Pierre Moreau a pris la parole devant un public bien évidemment clairsemé. Le point 34 de l’ordre du jour réservait la place à une interpellation citoyenne.

Th.C.
Il n’y aura pas de consultation populaire
Pierre Moreau a posé une question citoyenne ©ÉdA – 401022809841

«Il s’agit de saisir l’opportunité des prochaines élections du mois de mai pour organiser à Sombreffe une consultation populaire communale sur l’urgence climatique.», avait expliqué Pierre Moreau avant le début du conseil. «Elle permettra à Sombreffe de figurer à la pointe de l’actualité, de montrer le chemin à emprunter non seulement par sa propre population mais aussi par les autres niveaux de pouvoir et les médias. Ce n’est pas parce que nous vivons dans une petite commune que nous ne pouvons pas réaliser de grandes choses!», lançait-il. Pierre Moreau se disait confiant: «Si le collège accepte, il montrera son ouverture aux questions fondamentales du moment. Et fera preuve d’une belle ouverture. Sombreffe sera sans doute la seule commune belge à en faire autant. Avec un exemple à suivre.» Et pratique, le citoyen sombreffois faisait remarquer que cela ne devrait pas bousculer le budget de la commune, puisqu’en cas d’accord, il suffirait d’ajouter une quatrième urne dans les bureaux et de prévoir un dépouillement communal.