Deux titres namurois seulement sur huit

Le tournoi de La Ligne attire des joueurs des provinces avoisinantes. Ils ont raflé la majorité des catégories hormis en Messieurs III et Dames IV

Pierre BAUGNÉE
Deux titres namurois seulement sur huit
Damien Bauwin et Maxime Genin en finale des Messieurs III. ©ÉdA

Le tournoi du club de tennis sombreffois, le TC La Ligne, se déroule sur deux semaines depuis quatre ans. La première, celle qui nous intéresse ici est consacrée aux simples pour adultes et la seconde aux catégories d'âge, les jeunes ainsi que les doubles. Ce qui nous amène à un total respectable d'environ 350 inscrits. Cette première partie, qui s'est terminée dimanche, a rassemblé 170 joueurs pour huit tableaux de simples: «C'est un peu plus qu'en 2017. Avec nos trois terrains, ce succès a des conséquences sur la programmation dans le sens où les rencontres ont démarré tous les jours à partir de 10 h 30. Avec des jeunes ou des gens en vacances, cela facilite les choses » fait remarquer Jean-Charles Prud'homme. «Nous avions décidé de scinder le tournoi à l'époque pour ne plus entrer en concurrence avec celui de Spy (NDLR: qui vient de débuter). Avec le recul, on peut parler d'une bonne décision. Toutes les catégories sont bien remplies. C'est juste un peu moins le cas pour le Messieurs I bis, ce qui est étrange car il est habituellement toujours composé d'au moins 25 joueurs mais ici on en est loin avec neuf inscrits. C'est sans doute en partie dû à la réforme des catégories Messieurs I de l'AFT ». Par contre on peut parler d'un réel succès pour les Messieurs IV et V avec respectivement 30 et 40 participants alors que chez les dames, là aussi, c'est un peu la tendance contraire des autres tournois de la région avec une belle présence: «Les dames du club se sont rapidement inscrites, du coup cela crée une émulation ».