Un nouveau club canin à Sombreffe

Voilà maintenant deux mois qu’un nouveau club canin a pris ses quartiers à Sombreffe : plusieurs sortes de cours sont proposés à tous les chiens

Thierry CRUCIFIX
Un nouveau club canin à Sombreffe
Un nouveau club d'éducation canine ©ÉdA – 30574488147

L'événement est suffisamment rare que pour être souligné: un nouveau club d'éducation canine vient de voir le jour à Sombreffe, et qui plus est, il comble un vide. Ce sont bien évidemment des passionnés qui sont à la barre de cette initiative. Et en plus d'être composée de passionnés, l'équipe compte en son sein quelques personnes avec de sérieuses références. Voilà un gage de qualité qui devrait convaincre les propriétaires de Médor à la recherche d'un tel club de pousser la porte du Club d'éducation canine de Sombreffe.

Steward obédience nationale et internationale, monitrice brevetée de la Saint-Hubert, Chantal Arnould a dirigé plusieurs concours internationaux et est la présidente du club qui a vu le jour le 15 septembre dernier. À ses côtés, s’il est secrétaire du club, Rudy Cattrysse est surtout juge national et international en obédience, test de sociabilité et chiens pisteurs. Il est membre de la Fédération mondiale du berger belge, secrétaire adjoint de la section obédience belge, moniteur breveté de la Saint-Hubert et riche d’une expérience d’un quart de siècle en tant que président d’un autre club canin. Annie Guillaume, la trésorière, pratique l’éducation et est monitrice spécialisée pour les chiots. Enfin, Didier Debondt, joueur en obédience avec son chien de race kelpie et moniteur en éducation brevetée de la Saint-Hubert, ainsi que Virginie Debondt, aide monitrice complète un comité qui a présenté un projet crédible aux autorités communales de Sombreffe. L’échevin Jonathan Burtaux a mis en exergue la bonne collaboration qui s’est immédiatement installée entre les deux parties.

Un championnat du monde

Au début, le club souhaitait occuper les anciennes installations du club de football de Sombreffe. Mais c'était sans compter sur quelques problèmes, a expliqué l'échevin Jonathan Burtaux. Ainsi, il y avait un arrêté d'insalubrité, pas d'éclairage, bref un espace peu propice. Nous avons pris le temps de trouver une solution appropriée car le club et son comité étaient crédibles dans leur démarche. Le début du projet date de plus d'un an. Mais la solution trouvée est idéale. C'est donc à l'arrière du hall sportif, là où se trouvaient des terrains de tennis désaffectés et laissés à l'abandon, que le club canin a trouvé refuge. Il faut vraiment souligner le beau travail d'aménagement réalisé par les équipes communales, a poursuivi Jonathan Burtaux. «Seule manque encore une clôture pour parachever le travail.»

Ce qui n'empêche pas le club canin de mener ses activités et d'accueillir de nombreux nouveaux membres. Le club vise un large public: si l'idéal est de socialiser les chiots à partir de 9 mois, les adultes plus âgés ne sont pas cause perdue. Même avec un chien de 6 ou 7 ans qui n'a jamais suivi de cours, il est encore possible de travailler.

Enfin, le club est ambitieux: outre les concours nationaux d’obédience ou d’agility à son programme, il compte bien organiser à terme un championnat du monde.

Différentes sortes de cours

Il existe différentes classes de travail. L'école des puppies s'adresse à tous les chiots, toutes races confondues, dès l'âge de 8 semaines et jusqu'à 6 mois maximum.

C'est la maternelle du chien: elle permet de faire connaître au chien des situations nouvelles auxquelles il n'a pas encore été confronté. Le jeune chien apprend à jouer avec son maître et à faire connaissance avec les autres chiens. Mais il apprend aussi que tout n'est pas permis. Le groupe des ados concerne les chiens qui ont déjà fait la classe puppies ou qui arrivent au club. La relation maître-chien se poursuit par l'éducation, en travaillant notamment la socialisation et le contact entre les chiens en laisse, les positions assis, couché et debout, la marche au pied ou encore le rappel du chien. L'obédience est la dénomination internationale pour le travail d'obéissance. Cette discipline est ouverte à tous les chiens, l'apprentissage est toujours basé sur le jeu et la récompense se fait par étapes successives.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...