"Pas cet esprit tueur"

"Il y avait plus d’envie dans l’autre camp, on l’a vu dans les deuxièmes ballons, regrettait Manu Kenmogne qui ne cherchait pas d’excuses, malgré tous les absents.

T.M.

C'est juste une question de mental. Il faut un esprit de tueur quand on monte sur un terrain et avoir envie d'envoyer la balle au fond." Tamines recevra Mons, samedi prochain (18 h) pour tenter de se rassurer avant la trêve. "Elle tombera à point nommé, ajoute Manu. Chaque semaine, je perds des joueurs ". Son gardien Renato Aromatario ajoutait: "Quand on est dans le dur, il faut revenir à l'essentiel et s'arracher sur chaque ballon. Or, une fois mené, je n'ai pas vu de sursaut d'orgueil, on a continué avec nos longs ballons, sur le même rythme. Aische mérite sa victoire." Julien Charlier concluait: "Ce n'était pas un grand match sur un terrain très difficile. On a su se créer quelques occasions mais dans le rectangle, il faut se montrer plus malins et provoquer. J'espère aussi qu'on retrouvera des forces vives après la trêve. On n'a jamais su jouer avec l'équipe de l'an dernier."