Le CRAC’S donne la parole aux «vieux»

Le projet du centre culturel «Les vieux parlent encore» se déclinera sous différentes formes, tout au long de l’année. Un appel à selfies a déjà été lancé.

Le CRAC’S donne la parole aux «vieux»
Annie et Lison, les premières à s’être prêtées au jeu du selfie. ©CRAC’S
martin rousseau

«Non, le mot "vieux" n'a rien de péjoratif et n'est pas synonyme d'obsolète, dégradé ou inutile. Par définition, il désigne simplement une personne ayant vécu plus longtemps.» C'est ainsi que se défendent les porteurs du projet «Les vieux parlent encore», quand on les questionne sur le choix du terme qui symbolise leur action. «Nous souhaitons redonner à la vieillesse ses lettres de noblesse. Non, ce n'est pas une tare de vieillir. "Vieux" n'est pas une insulte. Si ce nom dérange et qu'on l'a banni de notre langage, c'est qu'il est encore signe de tabou. Notre démarche vise à ce qu'il ne le soit plus, au même titre que "jeune". Nous, on l'assume pleinement. C'est un choix délibéré et réfléchi», expliquent Véronique Detienne (animatrice) et Lætitia Gau (chargée de communication).