Des maisons à 1 euro en Sicile au départ de Sambreville

Le succès rencontré par Flavio Cioffi est si grand qu’il a dû se tourner vers une agence immobilière pour continuer à mener à bien son projet.

Roxane DEMARET
Des maisons à 1 euro en Sicile au départ de Sambreville
Depuis qu’il a lancé ce projet, Flavio a déjà fait deux voyages avec des acquéreurs potentiels en novembre. ©ÉdA – 302447705592

Il y a quelques mois, Flavio Cioffi faisait parler de lui en se présentant comme intermédiaire entre des Belges désireux de partir vivre en Sicile et les administrations communales d'Aquaviva Platani et de Mussomeli. Son projet? Repeupler ces deux villages en proposant des maisons à des prix défiant toute concurrence. «Il y a déjà des maisons à vendre à partir de 1 euro et jusqu'à 3000, 5 000 ou 10 000 euros», explique-t-il lors de la session d'informations donnée ce mardi soir, au garage Rapido d'Auvelais, à près d'une centaine de personnes venant de toute la Belgique.

Depuis qu'il a lancé ce projet, Flavio a déjà fait deux voyages avec des acquéreurs potentiels en novembre. «Au total, il y a eu 119 participants à ces voyages et 97 maisons ont déjà été vendues», nous explique-t-il.

Mais ce gérant d'entreprise qui faisait cette activité d'intermédiaire de manière bénévole s'est rapidement fait dépasser par son succès. «À l'heure actuelle, nous avons un retard de traitement de 17 000 mails «regrette-t-il. Ne souhaitant pas abandonner complètement son projet, il a décidé de le remettre dans les mains d'une agence immobilière en Belgique, l'agence de Marjorie Toma. «Il n'y aura aucune commission de prise par l'agence, juste des frais administratifs entre 300 et 400 euros par acheteur», tient-il à préciser.

Les personnes intéressées par l'achat d'une maison dans un de ces villages peuvent se faire connaître auprès de l'agence immobilière. De nouveaux voyages vers la Sicile seront prévus par groupe de 40 personnes. «Les participants doivent réserver leurs billets d'avion via Ryanair et nous avons une navette entre les aéroports et l'hôtel à 25 euros par personne «, explique l'organisateur.

Encore 300 biens à vendre

Une fois sur place, les groupes sont accompagnés d'un architecte, d'un notaire, d'un géomètre et d'un entrepreneur afin de se faire une idée de l'ampleur des travaux à réaliser. Car il ne faut pas se faire d'illusions, une maison vendue 1€ demande forcément des rénovations. Même si Flavio nuance un peu cette idée: «Jusqu'il y a peu, j'aurais dit qu'il fallait compter entre 10 000 et 15 000 euros pour rénover une des maisons. Mais sur Mussomeli, on remarque que certaines habitations à 1 euro demandent juste un coup de peinture pour être habitables».

Sur place, les maires de ces deux villages seraient également assaillis de demandes de visites pour ces maisons. Il resterait néanmoins encore 300 biens disponibles sur Mussomeli et une cinquantaine sur Aquaviva. Et un achat en Italie se passe bien plus rapidement que chez nous. «Pour ceux qui souhaiteraient signer directement l'acte d'achat sur place, il faut rester maximum 7 jours et tout peut être terminé.» Pour les actes qui se signeraient en Belgique, c'est le notaire Oreste Coscia de Marchienne-au-Pont qui s'en occupe. En effet, il est reconnu tant par l'ordre des notaires en Belgique qu'en Italie.

Et à en croire Flavio, l’offre de ces maisons ne cesse de croître.