Ils étaient invités par leur infirmière

Sophie Royer, infirmière indépendante à Sambreville, a décidé d’inviter ses patients au restaurant La Bavette à Tamines. Idéalement situé, cet endroit était adéquat pour recevoir la vingtaine de personnes qui, en fin de compte, avaient réussi à se libérer et à être présentes.

Th. C.
Ils étaient invités par leur infirmière
Invités par leur infirmière ©ÉdA

Responsable d’une petite maison de repos, ensuite d’une maison de repos de 85 lits, travaillant ensuite dans une maison de repos gérant plus de 120 lits, Sophie Royer a fait le pas vers le monde des infirmières indépendantes voici 3 ans. «C’est une approche tout à fait différente, a-t-elle expliqué. Pendant de nombreuses années, j’ai été responsable et l’essentiel de mon travail se déroulait dans un bureau. Aujourd’hui, les soins à l’égard des patients sont la partie prépondérante du travail. C’est heureux car la personne redevient l’élément central de la relation.»

Et Sophie Royer de souligner que les rapports tissés entre l'infirmière et ses patients sont souvent de qualité et nourris par la fréquence des rencontres. «Chez certains patients, la nature des soins à prodiguer impose trois passages par jour. Au fil du temps, il est inévitable que des liens se créent. On fait presque partie de la famille. Des patients voient plus souvent leur infirmière que certains de leurs enfants.» Autour de la table, d'heureux hasards sont venus encore plus égayer cette initiative. Là, c'est une dame qui retrouve une amie avec laquelle elle a été à l'école. Ici, c'est un monsieur qui retrouve un ancien collègue de travail. Des retrouvailles rendues possibles grâce à l'invitation de Sophie Royer.