La chasse au diabète

Cinq minutes d’attente avant d’avoir une place, une piqûre indolore et le résultat tombe. Le test du diabète est facile et important

Thierry CRUCIFIX
La chasse au diabète
La chasse au diabète ©ÉdA – 201527518856

Neuf cents personnes l’année dernière, près de mille cette année: le dépistage du diabète, organisé au Centre hospitalier régional Val de Sambre à Sambreville, a cette fois encore connu un beau succès de participation. Pour la quatorzième année, cette manifestation organisée dans le cadre de la journée mondiale de dépistage du diabète a donc rempli son objectif. Car un diabète bien traité permet une vie quasi-normale: le dépistage est donc crucial. Vous avez souvent soif? Vous ressentez une grande fatigue? Vous avez une fréquente envie d’uriner? Vous avez enregistré une perte de poids anormale? Si vous avez répondu oui à l’une de ces quatre questions, voyez votre médecin: vous souffrez peut-être du diabète.

Au CHR Val de Sambre, la table et les quelques chaises installées dans un coin du hall d’entrée de l’hôpital se sont transformées au fil du temps en un spacieux stand d’accueil et d’information. Toute une équipe s’est mobilisée pour accueillir les visiteurs et procéder au test. L’avantage de ce dernier est qu’il peut se faire rapidement et ne demande pas de matériel médical sophistiqué. Une légère piqûre, totalement inodore, sur le bout du doigt et rapidement le verdict tombe.

«Cette année, nous avons procédé à 987 contrôles, a précisé Tanina Curto. Une quarantaine de personnes étaient diabétiques et le savaient. Par contre, vingt-cinq autres personnes ont été identifiées comme diabétiques et il s'agit de diabétiques qui s'ignoraient. » Cette action de sensibilisation demeure donc plus que jamais indispensable.

Un vrai fléau

Le diabète, maladie fréquente et mal connue, est qualifié par l’Organisation Mondiale de la Santé d’épidémie du 21e siècle. Or, la solution se trouve dans une prévention active chez les personnes à risque.

L’accent a aussi été mis sur la nécessité d’avoir un poids correct. L’obésité est en effet un danger pour la santé. Elle est souvent à l’origine de maladies cardiovasculaires, de certains cancers mais aussi du diabète. Certes, les formes rondes ne sont pas toujours disgracieuses, mais il y a danger quand ces formes rondes se transforment en problème d’obésité. Car une accumulation de graisse dans la région abdominale entraîne un plus grand risque de souffrir du diabète. Une attention au jour le jour permet donc de vivre plus longtemps… et en bonne santé! Pour sa part, Karin Decoster, diététicienne, a prouvé par des exemples concrets qu’il était possible pour un diabétique de manger équilibré et pas cher. Elle a également mis l’accent sur le respect de la pyramide alimentaire: un message souvent donné mais pour lequel les rappels ne sont jamais inutiles.