Arsimont : une centaine de tortues à la maison

Francis Lhermitte possède une centaine de tortues. La maison familiale et le jardin sont aménagés en un petit paradis pour elles.

Samuel SINTE
Arsimont : une centaine de tortues à la maison
tortues ©ÉdA – 201226081264

Francis Lhermitte tient un œuf en train de se craqueler dans la paume de sa main: «Regardez, elle se sert d'une dent spéciale, qu'on appelle la dent de l'œuf. Elle disparaîtra par la suite mais elle sert à casser la coquille. Sans ça, la tortue ne saurait pas sortir. »

Une grande famille que celle de Francis Lhermitte. Avec son épouse et ses trois filles, ils possèdent deux chiens, deux chouettes… et surtout une centaine de tortues terrestres de plus de dix espèces différentes, européennes ou exotiques.

Francis en est fan depuis l'enfance: «C'est un des animaux les plus anciens sur terre, qui a connu les dinosaures et qui n'a quasiment plus évolué depuis lors. Je les trouve fascinantes. Elles dégagent à la fois une impression de douceur, de nonchalance, mais il ne faut pas s'y tromper, si vous lâchez une tortue dans un jardin et que vous tournez le dos cinq secondes, vous ne la retrouvez plus. Elles sont bien plus vives et actives qu'on le pense. » Chez les Lhermitte à Arsimont, elles n'ont cependant aucune raison de chercher l'aventure ailleurs. Dans le jardin et les bâtiments que Francis a aménagés au fil des années pour elles, elles ont tout ce qu'il faut.

Une cadence de lièvre pour cent tortues ?

«C'est vrai que ça me prend environ 2h30 tous les jours de les nourrir, de nettoyer les enclos,etc.,dit Francis Lhermitte. Le week-end, c'est même un peu plus, parce que je prends le temps de faire tout à fond. Mais ce n'est pas une contrainte, c'est un plaisir. »

Une passion multipliée par cent qui coûte cher. Les chiffres, le budget et toutes les infos sur cette famille plus que nombreuse dans L'Avenir Namur de ce samedi ou en format PDF (à partir de 6h)