Sambreville: des éoliennes? Si les citoyens en veulent

Le Collège soutiendra-t-il le projet d’implantation de 11 éoliennes à Velaine et à proximité ? Pas contre l’avis de la population.

Samuel Sinte
Sambreville: des éoliennes? Si les citoyens en veulent
éoliennes velaine ©ÉdA – 10574769672

« On ne va pas battre le record de Jemeppe quand même ? » Jean-Charles Luperto a bien failli clôturer sa dernière séance de l'année en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire. On avait soif du petit verre convivial d'avant-fêtes, mais on a évoqué tout de même trois dossiers, un peu des dossiers de l'année, passée ou à venir.

1. Les pavés d'Auvelais: Là, c'est même le dossier de la législature et, plus encore, de la législature précédente. Question orale du MR, via Francine Duchêne. « Comment les choses évoluent-elles ? » Depuis le dernier conseil, rien de bien neuf, résume l'échevin Vincenzo Maniscalco: « Les deux procédures, l'une judiciaire, l'autre de conciliation, suivent leurs cours. À propos de la seconde, on peut dire que le périmètre a été établi dans lequel il faudra refaire des travaux. » C'est maintenant l'expert qui a les cartes en mains et réunira les parties sans doute après les fêtes. L'idée, du Collège en tout cas qui espère pouvoir l'annoncer au printemps, est d'arriver à se mettre d'accord avec l'entrepreneur pour un « retarmacage » des rues. Histoire d'en être quitte avec ces pavés chinois qui n'ont pas tenu la route.

2. Les éoliennes à Velaine. MmeDuchêne tâte aussi le terrain à propos de l'implantation de 11 éoliennes à Velaine, pas loin de là où il était question de la prison (en partie sur le même champ): « Quelle est la position, de la Commune dans ce dossier ? Une étude a-t-elle été faite sur les impacts liés aux éoliennes dans le domaine de la santé, de l'environnement et des risques d'accident ? Et quelle serait la plus-value pour la Commune si ce projet était retenu ? » François Plume rappelle qu'on en est qu'au début de la procédure et que donc l'étude d'incidence devra répondre à toutes les questions qui se posent. Quant à savoir quel avis le Collège rendra au final, c'est à la fois très clair et très incertain. Le bourgmestre Jean-Charles Luperto n'entend en tout cas pas militer pour les éoliennes comme il l'a fait, en son temps, pour la prison. Même si la Commune obtenait une compensation financière, elle ne serait pas mirobolante: « En comparaison des autres enjeux, comme le bien-être des Velainois, ce ne représenterait pas grand-chose. En clair, si les citoyens veulent des éoliennes, nous dirons oui et si pas nous dirons non. Un âne ne butte pas deux fois sur la même pierre. » Et encore moins deux fois au même endroit.

3. Zone ou zones de secours provinciale(s). Le conseil a voté un accord de principe sur la pré-zone opérationnelle de secours. Accord pour une triple pré-zone sur la province.« Avec quelles conséquences pour la suite ?» se demande Bernard Riguelle (cdH), sachant que la position de Sambreville est de pousser pour une zone unique pour organiser les services incendies du Namurois. Les 38 bourgmestres ne sont pas d'accord entre eux et les partisans de trois zones ont obtenu la majorité lors d'un vote chez le gouverneur:« Mais nous avons introduit une note de minorité, explique le mayeur, pour préciser que cette majorité était très courte et que si les absents avaient voté comme ils en avaient reçu le mandat par leurs conseils communaux, le rapport de force aurait été inversé. »Le ministère de l'Intérieur tranchera en faveur de l'une ou l'autre option. « Et donc pour le moment il ne s'agit que de voter un accord de principe pour ne pas perdre la part qui revient à notre province dans le financement de ces pré-zones. Et ce même si la ventilation en interne est contestée… »¦