Pont-à-Celles lutte avec ses armes

Comment Pont-à-Celles peut-il se sauver cette saison? Au fil des rencontres, la situation des Buzétois se complique. À moins d’un miracle, la survie du club se jouera au détriment de Gosselies.

J.De.
Pont-à-Celles lutte avec ses armes
Vu le nombre de bonnes prestations, comme ici à Namur, qui n’ont pas abouti, Pont-à-Celles est déterminé à y croire jusqu’au bout. ©ÉdA – J-Ph. Pickar

Mais où le problème? Contre Binche, une équipe du top, Buzer n'a pas démérité. Au contraire. Le groupe a livré un bon match et a eu quelques fulgurances. Si les jeunes ont apporté de la vivacité devant, cela a manqué de poids, de force. Bonomini, Antenucci et Frisanco étaient les rares éléments capables d'aller dans un duel et le gagner. Trois contre onze, dans ce type de rencontre, c'est trop peu. "On a essayé avec nos armes, explique Roch Gérard, l'entraîneur des Pont-à-Cellois. Mais malheureusement, on n'a pas eu de véritables occasions, surtout contre un adversaire aussi physique et roublard."