Six appartements ravagés par un violent incendie à Mettet: une dame blessée

Il était 5 heures du matin, ce dimanche, lorsqu’un violent et important incendie a complètement ravagé dix appartements situés rue Félicien Rops, à Pontaury, dans l’entité de Mettet, en faisant une blessée.

Samuel Godart

Dès l’appel signalant un gros brasier, les pompiers de la zone Val de Sambre, dirigés par le colonel Marc Gilbert et le lieutenant Stéphane Willems, se sont rendus sur place avec d’importants moyens. Près d’une trentaine de pompiers ont été mobilisés. Ils ont convergé vers les lieux du sinistre avec deux autos-échelles, trois citernes, deux autos-pompes et une ambulance, le SMUR d’Auvelais se joignant également aux secours.

Le bloc de six appartements en structure en bois était totalement embrasé à l’arrivée des secouristes qui, dans un premier temps, ont empêché la propagation du feu aux habitations voisines, elles aussi en structure en bois. Par chance, tous les occupants avaient pu sortir sains et saufs, mis à part une dame septuagénaire habitant l’appartement d’où le foyer est parti. Cette dernière, blessée, a été conduite vers le CHR Val de Sambre, à Auvelais.

Les hommes du feu ont travaillé d’arrache-pied durant plus de trois heures pour circonscrire le sinistre. Mais le feu, qui couvait encore dans l’isolation des murs, ne leur a laissé aucun répit, les faisant rester de faction la journée de dimanche. Vu la mitoyenneté avec la route de Fosses, les policiers de la zone Entre-Sambre et Meuse sont fermé celle-ci à la circulation dans les deux sens jusqu’en début de matinée.

Le colonel Marc Gilbert a expliqué que le feu s’est propagé à une vitesse fulgurante, d’abord de manière verticale puis horizontale, en enflammant toute la toiture et détruisant les six appartements entièrement.

Le bourgmestre de Mettet, Yves Delforge, s’est rendu sur place afin de trouver une solution pour les sinistrés. Deux d’entre eux seront relogés dans la famille, mais quatre autres devront trouver un autre logement temporaire. Une réunion est prévue ce lundi matin avec les prestataires sociaux de la Dinantaise à qui appartiennent ces appartements.

L’origine du feu du foyer semble provenir d’une cigarette allumée par une locataire dans son lit durant la nuit.