Le monastère d’Ermeton-sur-Biert racheté par un Bruxellois

Il était à vendre depuis fin 2019. Dominique de Ghellinck, bruxellois, réviseur d’entreprises honoraire, a racheté le monastère Notre-Dame.

Pierre Wiame
Le monastère d’Ermeton-sur-Biert racheté par un Bruxellois
Vendu à un investisseur laïque, le monastère Notre-Dame, et son château féodal, sont appelés à accueillir des activités désacralisées. ©ÉdA – 50139345483

Ce mardi, Dominique de Ghellinck a quitté ses bureaux de Bruxelles pour revenir déambuler dans les longs couloirs froids de son dernier gros achat. Il a rendez-vous avec un homme de métier précieux, pour en connaître les moindres recoins. Cette acquisition n’est rien de moins que le monastère Notre-Dame d’Ermeton-sur-Biert (Mettet), dont une communauté de sœurs bénédictines, enracinée là depuis 1936, a arrêté de faire sonner la cloche à l’automne 2019. Ce patrimoine exceptionnel, et démesuré, était devenu trop lourd à entretenir, et trop fatigant à vivre, pour les 13 dernières moniales.