La police Jemeppoise se cherche un partenaire

Après des années en solo, la zone de police monocommunale ne peut plus assumer ses missions seule. Synergies, fusion ? La réflexion est lancée.

Vincent Desguin
 À Sambreville, le futur hôtel de police a été surdimensionné en prévision d’un rapprochement que Jean-Charles Luperto estime «inscrit dans les astres».
À Sambreville, le futur hôtel de police a été surdimensionné en prévision d’un rapprochement que Jean-Charles Luperto estime «inscrit dans les astres». ©-D.R.

La réforme des polices instaurée en 2001 consacrait l’existence d’une zone de police monocommunale à Jemeppe-sur-Sambre visant à couvrir les besoins de quelque 19000 habitants. Au fil des ans, l’idée de fusionner cette « petite » zone avec une voisine a été abordée de manière régulière. Un tel projet ne s’est toutefois jamais concrétisé, les autorités jemeppoises n’y tenant pas spécialement.