Succès dans la douleur

Aisemont 13 – Buizingen 9

D.O.

Face à la lanterne rouge, Aisemont choisissait de laisser Romain Denis sur le banc. «On veut le préserver pour le déplacement à Wieze», confiait Bertrand Donadello. Gravar prenait le fond et Sylvain Denis évoluait en devanture. Les «Gadis» prenaient un départ de choix et s'isolaient à 3-0, ne concédant que trois quinze. Avec le ciel bleu, les frappeurs ne distinguaient pas les balles et Buizingen l'a compris. Les Flandriens poussaient les frappeurs visités à la faute et revenaient à 3-2 et 5-4. Les «Bleus», qui avaient permuté Romuald Denis et Gravar, se reprenaient et filaient au repos (7-4).