Fleurus : il vole pour 13 000 € de bijoux et obtient le sursis

Cristian, le cambrioleur, a été trahi par son ADN. Condamné par défaut à deux ans de prison, il obtient une mesure de faveur après opposition.

L.C.
maison Luxe artisanat artisan produit Bruxelles fabrication manufacture manuel bijoux Manalys tradition precieux metaux pierre precieuse joallier collier
Le voleur a brisé les vitrines à l'aide d'une masse. ©Jean Luc Flemal

Le 10 mars 2015, muni d’une masse, Cristian s’est présenté dans une bijouterie fleurusienne et y a volé des bijoux. La patronne, qui se trouvait à l’arrière de la boutique, n’a pu que constater la fuite du voleur. Dans les poches de celui-ci, des bijoux pour une valeur de 13 625 €.

Condamné par défaut à deux ans de prison, Cristian avait formé opposition au jugement. "J’étais venu à Charleroi parce qu’une personne m’avait promis de me trouver du travail. Mais comme cela n’est jamais arrivé, j’ai commencé à voler", avait-il admis.

L’ADN découvert sur le sac utilisé par le voleur et sur la masse a permis de faire le lien avec Cristian. Comme requis par le parquet et proposé par la défense, Cristian a finalement écopé de la même peine de prison de deux ans, avec un sursis simple de trois ans.