Jeunesse en progrès

"Elles ne sont pas loin. Cela fait maintenant plusieurs semaines que les filles de l’équipe B apparaissent en progrès, constate Thierry Foerster, directeur technique du CFB Fleurus.

D.A.
Jeunesse en progrès
David Pastorelli faisait la moue à Courcelles. ©ÉdA – J-Ph. Pickar

L'accent a été mis sur la jeunesse depuis la trêve et cela se voit au niveau défensif. Elles ne lâchent rien et n'encaissent jamais beaucoup. Par contre, elles ont souvent du mal à marquer. De ce point de vue, elles sont encore tendres, surtout face à des filles d'expérience comme celles de Courcelles, qui ont joué fort juste. Le troisième quart est généralement fatal lorsque les joueuses les plus à même d'alimenter la marque éprouvent le besoin de souffler. Actuellement, l'équipe n'est pas descendante. Renouveler le bail ne sera pas facile mais j'espère que ce sera bien le cas car un club formateur comme le nôtre a besoin d'une seconde équipe en R2." Thierry verrait d'ailleurs d'un bon œil que l'équipe C, qui survole la P1 autour d'un groupe de vétérans all-star, rejoigne aussi la R2.