Le piège par excellence

Lambusart est passé par le chas de l’aiguille à Nivelles. Tout comme Alost, co-leader, à Carnières. En attendant, c’est un véritable trou qui sépare maintenant les Mineurs des deux infortunés «voisins», qui ferment actuellement la marche. Le retard des Brabançons et des Centraux n’a cependant (encore) rien de rédhibitoire par rapport aux. sept équipes classées aux deux rangs immédiatement supérieurs. Les deux prochains adversaires en déplacement de l’USL, Kain ce dimanche et Wevelgem dans quinze jours, font justement partie de ce groupe des concernés au premier chef par la lutte pour le maintien. Les banlieusards tournaisiens, promus en N3, sont dans les temps. En déplacement, ils se montrent plutôt friables (-15 à Courtrai, -20 à Melsele et -33 à Knokke). Par contre, à domicile, il en va tout autrement. Wilmus et ses équipiers formés en majorité à Mons-Hainaut par Patrick Verdun (Fourneaux, Lenders, Carles.) ont émergé de haute lutte de leurs duels face à Gistel (+1), Wevelgem (+4) et Carnières (+9). Seul le Falco les a fait taire. Mais justement, si l’on veut bien oublier le petit match des Fleurusiens à la Dodaine, les chiffres sont plutôt parlants. Leur plus lourde défaite, encaissée chez le leader, n’a été que de 8 points. Dans l’autre sens, l’écart était identique jusqu’au +18 d’il y a quinze jours contre Courtrai. Ce match n’a donc pas constitué le déclic attendu, peut-être aussi parce que le grand D’Ulisse est parti trois semaines en Espagne (pour son boulot). Dom.A.

D.A.

Kain – Lambusart (d.16 h 30)