Di Santo a directement trouvé ses marques avec Pironchamps

Laurent Di Santo est toujours motivé. Il l'a démontré lors des deux succès de ce week-end avec Pironchamps.

D.A.

Logiquement, Laurent Di Santo savoure le bon démarrage effectué par Pironchamps le week-end dernier (2 sur 2): «Les conditions de jeu n'étaient pas évidentes avec un fort vent contraire, surtout samedi contre Stave. Nous avons cru au début à un succès facile. Mais ensuite, en face, Thirion s'est montré épatant. Au fond, je n'avais aucune balle. Heureusement, Quentin Bordigoni a accepté de monter au derrière pour me permettre de prendre le petit milieu. Le lendemain à Presgaux, le grand milieu Noah Kindermans, que j'ai formé à Acoz, a livré une excellente prestation de bout en bout. Le garçon est prometteur. Dans un groupe expérimenté comme le nôtre, il a tout à gagner à suivre nos conseils.»