Travaux de la ville haute à Charleroi : les délais seront tenus

Pas d’inquiétude pour le respect des calendriers de travaux. Les crédits Feder affectés à la rénovation urbaine de la ville haute seront consommés en 2023.

D.A.
 Le Conseil communal de Charleroi de ce lundi soir s’est évidemment penché, entre autres, sur les projets locaux repris dans la nouvelle programmation FEDER.
Le Conseil communal de Charleroi de ce lundi soir s’est évidemment penché, entre autres, sur les projets locaux repris dans la nouvelle programmation FEDER.

Une traversée (à pied) du quartier de Charleroi ville haute permet d’en prendre la mesure: les chantiers de rénovation urbaine sont entrés dans une phase décisive. Au conseil communal, le chef de groupe MR Nicolas Tzanetatos a interrogé le bourgmestre sur le respect des calendriers. Il n’y a aucune crainte à avoir, selon Paul Magnette. Entamés depuis deux ans, ces travaux d’une durée de 30 mois se termineront dans les délais et comme l’impose l’Europe, les crédits Feder seront intégralement consommés pour le 31 décembre. C’est une opération sans précédent: tout le quadrant nord-ouest du centre-ville doit subir une métamorphose au bénéfice des habitants, commerçants, chalands et bientôt, des milliers d’étudiants et apprenants qui fréquenteront le campus et la cité des Métiers. Pour cerner la complexité de la tâche, il faut rappeler qu’un premier round se livre avant l’ouverture des chantiers. C’est celui de l’attribution des marchés que se disputent les consortiums d’entreprises en utilisant (et en épuisant) toutes les voies de droit possibles. "À ce stade, les travaux se concentrent sur les deux gros morceaux que constituent les remodelings des places du Manège et Charles II. Le boulevard Bertrand, la rue de la Régence, le Square du Monument, l’avenue Henin, l’avenue de Waterloo sont terminés ou sur le point de l’être et sur certains tronçons, les plantations sont en cours. La rue Neuve rejoindra bientôt cette liste. Derrière l’hôtel de ville, la rue du Beffroi a entamé sa mue, tandis que le tronçon de la rue Turenne entre la place Charles II et la rue du Beffroi sera le dernier maillon à être mis en œuvre. La zone Solvay-Campus-Tunnel Roullier avance bien également. Le dernier gros travail portera sur la remise en état de l’étanchéité du dernier tronçon du tunnel Roullier au droit du carrefour Janson avec le boulevard Solvay." Nicolas Tzanetatos l’a souligné dans son intervention: il arrive que des exécutions doivent être recommencées, car non conformes au cahier de charges ou présentant des défauts techniques. Paul Magnette est formel: c’est parce que la surveillance des chantiers confiée à Igretec est irréprochable que les vices ont pu être mis à jour. Et les travaux refaits aux frais de l’entrepreneur. Dont acte.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...