Polémique à Jemeppe après la vente d’un studio à la mer: l’échevin Jean-Luc Evrard n’a «aucune intention de démissionner»

Jean-Luc Evrard n’a commis qu’une seule erreur selon lui: être présent lors des délibérations du collège. Pour le reste, il dit n’avoir en rien favorisé la vente d’un studio à son neveu par alliance.

J.No
 La bourgmestre et le collège soutiennent leur échevin, Jean-Luc Evrard. Ce dernier avoue qu’il aurait dû quitter la table du collège lors des délibérations.
La bourgmestre et le collège soutiennent leur échevin, Jean-Luc Evrard. Ce dernier avoue qu’il aurait dû quitter la table du collège lors des délibérations. ©EDA – J.No.

On ressent la tension dans la voix de Jean-Luc Evrard au bout du fil vendredi, en fin de journée. « Des gens veulent salir mon nom et celui d’une enseigne. Et ça, je ne peux l’accepter car ces gens ne méritent pas ça. Ils ne sont en rien liés à cette histoire. » Jean-Luc Evrard, échevin des Travaux, a accepté de livrer sa version, en parallèle au communiqué de presse envoyé par le collège. « D’abord, je peux vous dire que je n’ai aucune intention de démissionner. Je n’ai en rien piloté ni influencé la vente de cet appartement ou studio à la mer appartenant à la Commune depuis 2017.Si c’était le cas ou si j’avais gagné de l’argent sur le dos du citoyen, croyez-moi, j’aurais démissionné. »