Mettet: il se dit innocent mais paye les frais médicaux de la victime

La défense plaide l’acquittement : le prévenu dit ne pas être l’auteur des coups porté dans un café de Mettet.

JVE
 Le prévenu conteste les faits, mais des témoignages semblent l’accabler.
Le prévenu conteste les faits, mais des témoignages semblent l’accabler. ©Belga 

Une altercation a éclaté dans un café de Mettet en juillet 2020. La victime a reçu des coups de pied et de poing au visage et a subi une incapacité de 4 jours. Sébastien, considéré comme l’auteur des coups, comparaissait ce vendredi devant le tribunal correctionnel. "J’ai voulu aller l’aider et le tirer de la mêlée. Il a cru que c’était moi et il a porté plainte." Sébastien, déjà impliqué dans un dossier de coups en 2012, a payé les frais médicaux (700€) de la victime des coups, alors qu’il prétend ne pas avoir levé la main sur quelqu’un ce jour-là.

Le substitut Vandermeiren précise le contexte: "Il n’y a pas eu d’échauffourée ce jour-là, le prévenu s’est dirigé vers la victime et lui a donné des coups au visage." Une peine autonome de travail de 100 heures et une amende de 100 euros sont requises.

La défense plaide l’acquittement au bénéfice du doute. "Il a payé les frais médicaux pour ne pas avoir de problèmes avec ses opposants, qui menaçaient de s’en prendre à sa famille. C’était le prix de la tranquillité". Jugement le 24 juin.