Charleroi: un beau-père soupçonné d’attentat à la pudeur est acquitté

Le dossier ne permet pas de déterminer la réelle existence des attentats à la pudeur du beau-père sur sa belle fille.

L.C.
 Selon la plaignante, l’homme entrait de force dans la salle de bain quand elle s’y trouvait.
Selon la plaignante, l’homme entrait de force dans la salle de bain quand elle s’y trouvait. ©Lumina Images - stock.adobe.com

Selon l’accusatrice, âgée de moins de 16 ans, Pascal, le nouveau compagnon de sa mère, avait adopté un drôle de comportement. « Elle a expliqué à son père qu’il entrait de force dans la salle de bain, qu’il lui caressait les cuisses et la poitrine et qu’il tenait des propos déplacés du style: “A tes 18 ans, je vais te défoncer le cul” " , expliquait le parquet. Toujours selon cette dernière, sa maman n’avait pas réagi alors qu’elle avait recueilli ses confidences.