Démolition d’un tiers du futur CPAS de Jemeppe-sur-Sambre: «C’est une aberration»

Le groupe minoritaire Peps, par la voix de Philippe Carlier, a toujours déploré la destruction d’un tiers du futur CPAS. Il était possible, via des subsides, de concrétiser plusieurs projets.

Jérôme Noël
 Un tiers du bâtiment détruit, des caves comblées et un garage en moins. Peps déplore cette perte pour le CPAS.
Un tiers du bâtiment détruit, des caves comblées et un garage en moins. Peps déplore cette perte pour le CPAS. ©ÉdA – 502017793485

Avec certains agents qui travaillent dans le couloir de l’actuel CPAS de Jemeppe, ce déménagement dans l’ancienne aile de la maison de repos Van Cutsem est essentiel pour améliorer les conditions de travail: plus d’espace, des bureaux pour chaque agent et même une salle de réunion. Le chantier, en cours, devrait être terminé pour fin de l’année 2023. Personne, au niveau politique, ne conteste ce déménagement.