Jemeppe : un million de plus pour le commissariat

Le chef de corps a présenté le cahier des charges du futur commissariat de Moustier. Et ses nombreuses augmentations.

J.No.
Jemeppe : un million de plus pour le commissariat
Le groupe Peps demande de marquer le projet du commissariat à la culotte. ©ÉdA – 50241783501

Annoncé pour 2,3 millions€, le prix du commissariat de Moustier a finalement été revu à hauteur de 3,331 millions€. Frédéric Henry, chef de corps faisant fonction, a détaillé les raisons: le prix des matériaux (+385 000€), des impositions urbanistiques (+100 000€) ou encore de nouvelles normes policières (+ 200 000€). "J'ai également réalisé une comparaison si nous avions fusionné avec la zone Samsom. Leur nouveau commissariat coûtera 14 millions€ et Jemeppe aurait dû participer à hauteur de 5,02 millions€ au lieu des 3,3 millions€ que coûtera notre nouveau commissariat." Pour Christophe Sevenants (Peps), cette augmentation mangera le pseudo-boni du budget 2022. "C'est vrai, nous avons acheté le bâtiment à bon prix. Et maintenant, on se rend compte pourquoi car on passe à la caisse! Le vrai coût de ce bâtiment, on ne le connaîtra pas aujourd'hui. Je demande une mise sous monitoring de ce projet." Ce qui pose souci selon le conseiller, c'est l'amiante. "Elle a été sous-estimée dans le dossier. Beaucoup d'endroits n'ont pas été visités et donc, on suppose des coûts de désamiantage par rapport à ce qui a été sondé. Ce n'est donc que quand on aura travaillé dans les murs qu'on saura ce qu'il y aura derrière." La bourgmestre est favorable à un suivi du projet en termes de coûts. Pour le chef de corps, concernant l'amiante, il a tenu à rassurer. "Il n'y a pas d'amiante dans les faux plafonds ni dans les joints des vitres. Il y en a dans les carreaux bleus du bâtiment." Pour le reste, ce sera une bonne ou mauvaise surprise pour le portefeuille communal lors du lancement des travaux.