Hornu: chauffeur poids lourd, il sauve la vie d'une fillette en l'emmenant à l'hôpital

La fillette était pratiquement inconsciente lorsqu'elle est arrivée aux urgences.

Hornu: chauffeur poids lourd, il sauve la vie d'une fillette en l'emmenant à l'hôpital

La réaction de Steve Flament a probablement contribué à sauver une vie, ce lundi matin. Chauffeur poids lourd pour la société Fockedey, ce dernier venait de prendre la route lorsque, vers 4 heures du matin, il apercevait deux parents en détresse au niveau de la rue de la Fontaine, à Hornu. En pleurs, ceux-ci tenaient dans leurs bras un enfant visiblement inconscient. Il n’en fallait pas plus pour que le Boussutois leur vienne en aide.

"J’ai à peine pris le temps de réaliser ce qu’il se passait. Je n’ai pas réfléchi, lorsque j’ai vu la scène, j’ai fait demi-tour ni une, ni deux, et je suis arrivé à leur hauteur", explique le chauffeur. "J’ai demandé ce qu’il passait. L’enfant avait visiblement eu des convulsions. J’ai fait monter le père et l’enfant dans le camion, j’ai allumé mes feux de détresse et j’ai roulé aussi rapidement que possible vers l’hôpital d’Hornu."

La fillette a aussitôt été prise en charge. "J’ai attendu quelques instants sur place afin d’avoir des nouvelles. Dans la précipitation, je n’ai pas pensé à prendre le numéro de téléphone du papa. J’ai finalement appris que la petite était tirée d’affaire et qu’elle allait bien. J’en suis sincèrement soulagé car lorsque j’ai fait monter le papa à bord, elle était inconsciente. J’ai sincèrement cru qu’il était trop tard."

Tout est bien qui fini bien, donc, mais ce sauvetage inattendu marquera probablement encore longtemps le Boussutois. "L’adrénaline a pris le dessus. J’ai agi sans penser à rien. Je me suis simplement dit qu’à leur place, j’aurais aimé recevoir de l’aide. Ils attendaient le SMUR lorsque je suis arrivé à la rue de la Fontaine. Lorsque nous sommes arrivés à l’hôpital, le véhicule n’était toujours pas en route. Je pense pourtant que dans pareil cas, chaque minute compte."

Lui-même papa de deux jumelles de 19 mois, Steve Flament ne regrette pas d’avoir pris quelques risques sur la route. "Manœuvrer un semi-remorque n’est pas chose aisée et je dois admettre que j’ai commis quelques infractions au code de la route… Mais si c’était à refaire, je referai exactement la même chose. Je n’ai aucun regret." Rassuré quant à l'état de santé de la fillette, ce dernier a pu reprendre la route et poursuivre sa journée de travail.