Agriculture, guerre en Ukraine… Les raisons du pic de pollution de l’air inédit à Bruxelles

Jeudi midi, Bruxelles est passée en "seuil d’intervention 1", du jamais vu depuis 2014.

Sylvain ANCIAUX
Agriculture, guerre en Ukraine… Les raisons du pic de pollution de l’air inédit à Bruxelles
cinquantenaire ©Belga

À 13h30, hier jeudi, Bruxelles est entrée en "phase d’intervention 1". Une première en huit ans. La cause? Un taux de particules fines dans l’air particulièrement haut : 65 microgrammes de PM10 par mètre cube boulevard du Régent, là où l’OMS recommande de ne pas dépasser les 15 microgrammes sur une moyenne annuelle, et 45 à raison de 35 jours par an.