Drame au carnaval de Strépy-Bracquegnies: le chauffard, déchu du droit de conduire en 2017, "pas légalement récidiviste"

Le parquet de Mons a précisé que le conducteur qui a foncé dans la foule au carnaval de Strépy-Bracquegnies n’est pas légalement récidiviste, bien que son permis lui avait été retiré il y a cinq ans.

Drame au carnaval de Strépy-Bracquegnies: le chauffard, déchu du droit de conduire en 2017, "pas légalement récidiviste"

Paolo F., le conducteur de la voiture qui a foncé dans la foule dimanche au carnaval de Strépy-Bracquegnies avait été déchu du droit de conduire en 2017. "Il n’est pas légalement récidiviste", a indiqué le parquet de Mons ce mardi lors d’un point presse.

"La loi établit une récidive spécifique si, dans les trois ans d’une condamnation, on commet des infractions de même nature", a précisé Christian Henry, procureur du Roi de Mons. "En l’espèce, il y a cinq ans qu’il a été condamné et donc, légalement, il n’y a pas de récidive. Tout ce que l’on peut dire c’est que, ce qui sera pris en compte par le juge est que l’intéressé a des antécédents spécifiques".

Le conducteur se présente, par ailleurs, sur les réseaux sociaux comme étant un adepte de la vitesse. "Lorsque le juge devra indiquer la sanction, il prendra en compte tout ce qui se trouve dans le dossier, dont des extraits de réseaux sociaux parus dans la presse", a précisé le procureur du Roi de Mons.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.