L’incendie sur le chantier de l’ancien hôtel Sheraton est probablement accidentel

La cause du grave incendie qui a coûté la vie à un pompier, mercredi matin, sur le chantier de l’ancien hôtel Sheraton, place Rogier à Bruxelles, est probablement accidentelle, selon le parquet de Bruxelles vendredi. C’est ce qui ressort des premières constatations de l’expert en incendie. Une surchauffe électrique serait à l’origine.

L’incendie sur le chantier de l’ancien hôtel Sheraton est probablement accidentel

L’incendie s’était déclaré durant la nuit de mardi à mercredi, dans un local technique, sur le chantier de l’ancien hôtel Sheraton, place Rogier. Les pompiers se sont immédiatement rendus sur place, mais le feu, qui faisait rage au rez-de-chaussée, au premier et au deuxième étages, était difficile à atteindre. Au cours des travaux d’extinction, un escalator s’est effondré et un pompier, âgé de 49 ans, a été enseveli sous les décombres. Il est décédé des suites de ses blessures.

Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête pour faire la lumière sur les circonstances de l’incendie. Un expert a été désigné. Divers devoirs ont également été ordonnés, notamment l’analyse des images des caméras de vidéo-surveillance, une enquête de voisinage et l’audition d’éventuels témoins pour déterminer si l’incendie est d’origine criminelle ou accidentelle.

De son côté, l’auditorat du travail de Bruxelles enquête sur les éventuelles responsabilités des multiples sous-traitants et du gestionnaire du chantier après le décès du pompier.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.