Le Café Métropole, sur la place De Brouckère, fermera ses portes le 26 février prochain

Le gérant disposait d’un bail précaire. Qui arrive à son terme. "En toute franchise, ça m’arrange. La ville n’est plus ce qu’elle était", explique-t-il.

M. L.
Le Café Métropole, sur la place De Brouckère, fermera ses portes le 26 février prochain
Le Métropole ferme une nouvelle fois. ©ÉdA – Julien RENSONNET

Un an après sa réouverture, le Café Métropole, sur la place De Brouckère, fermera de nouveau ses portes le samedi 26 février prochain, annonce le gérant sur la page FB de l’établissement. "Nous avions un bail précaire de maximum un an, que nous avons renouvelé trois fois", explique, soulagé, le gérant de l’établissement Manuel Rodriguez.

"En toute franchise, ça m’arrange. La ville n’est plus ce qu’elle était. Avant, nous avions des touristes, des employés de bureau qui venaient manger le midi, une clientèle de séminaires. Aujourd’hui, tout cela est terminé", déplore celui qui a travaillé à l’hôtel éponyme pendant six ans avant de reprendre l’éphémère aventure du Café Métropole avec d’anciens employés.

Le constat de Manuel Rodriguez sur l’hyper centre-ville est sans appel. "Sur la place De Brouckère, il n’y a plus rien. Pas d’animation, pas de restaurants qui attirent les gens, etc. J’ai voulu créer quelques événements, j’ai installé un DJ sur la terrasse (la plus célèbre de la capitale, NDLR). Il mixait de la musique lounge les jeudis, vendredis et samedis. Mais la présence de mendiants, d’alcooliques et autres drogués gâchait un peu tout. J’ai dû prendre un vigile matin, midi et soir. Malgré tout cela, c’était très difficile de rendre une certaine sérénité pour les clients. Certains jours, on avait des mendiants cinquante fois par jour sur la terrasse."

En plus de son agent de sécurité, Manuel Rodriguez avait embauché 19 personnes pour faire tourner le Café Métropole. Là encore, il raconte avoir eu un mal fou à trouver du personnel de qualité. On attend désormais des nouvelles de la famille propriétaire de l’hôtel et du café.