Sombreffe: trahi par son odeur corporelle, il termine en cellule

Un individu, qui devait présenter les papiers de son véhicule au commissariat de Sombreffe, a terminé en cellule. Il possédait plusieurs grammes de stupéfiants sur lui.

J.No.
Sombreffe: trahi par son odeur corporelle, il termine en cellule
L’homme dégageait une odeur de stupéfiants au commissariat. ©ÉdA – Florent Marot

S’il y a bien un endroit où il est préférable de faire profil bas, c’est bien dans un commissariat de police. Ce Sambrevillois l’a bien compris mais, dans ce cas-ci, ce n’est pas son comportement qui l’a trahi. Il n’y avait pourtant pas de quoi s’inquiéter puisqu’il lui était simplement demandé de présenter les papiers de son véhicule qu’il ne possédait pas lors d’un banal contrôle de la route. Le problème, c’est qu’il dégageait une odeur corporelle bien connue des forces de l’ordre.