Nouvelle manifestation attendue à Bruxelles ce dimanche: des embarras de circulation à prévoir

Cette nouvelle manifestation a été autorisée par la police. Des embarras de circulation sont à prévoir le long du parcours, qui mène de la Gare du Nord à l’Atomium.

Belga
Nouvelle manifestation attendue à Bruxelles ce dimanche: des embarras de circulation à prévoir
Le parcours de la manifestation ira de la Gare du Nord à l’Atomium. ©Photo News (Illustration)

Le mouvement Belgium United For Freedom a annoncé le 21 janvier dernier organiser pour l’après-midi du dimanche 30 janvier à Bruxelles une manifestation pour réclamer la destitution du gouvernement fédéral, en raison de sa gestion politique de la pandémie de coronavirus. Le rassemblement est prévu à 13h00 à la gare du nord et la fin du parcours a été établie au pied de l’Atomium.

Selon la déclaration de Sarkis Simonjan, le fondateur du mouvement, la demande d’obtenir un débat citoyen autour du Covid Safe Ticket (CST) et de la vaccination dite "forcée", exprimée au travers des manifestations "actes 1, 2 et 3" et de courriers aux gouvernements régionaux et communautaires, a été "méprisée". C’est pour cette raison que Belgium United For Freedom a décidé de lancer une pétition afin d’aller réclamer une motion de méfiance au parlement fédéral. Le mouvement demande à être entendu par la Chambre des Représentants pour lui faire part de ses inquiétudes.

Sarkis Simonjan a fait valoir que, contrairement à la Belgique, des pays comme le Royaume-Uni et l’Espagne ont décidé de lever des restrictions, sans tenir compte du fait que ces derniers ont d’ores et déjà passé le pic des contaminations dues au variant Omicron alors que celui-ci ne devrait être atteint que dans les prochaines semaines sur le territoire belge.

Il a estimé que les manifestations à travers le monde contre les restrictions sanitaires n’étaient pas suffisamment relayées par les médias. Il a encore avancé que les effets secondaires des vaccins et l’endettement lié aux mesures sanitaires constituaient des arguments suffisants que pour dénoncer les décisions du gouvernement.

Le mouvement "Ensemble pour la liberté" rassemble plusieurs dizaines d’associations dont Viruswaanzin (groupe militant coronasceptique), Vecht Voor Vrijheid (Lutte pour la Liberté), The Human Side ou encore Belgians for Freedom. Selon le groupe Front Antifasciste Liège, le mouvement est proche de l’extrême droite.