Séquelles de la manifestation: une entrée de Mérode toujours condamnée ce lundi après avoir été incendiée

Un bus a également été caillassé, nous indique la STIB.

La rédaction
Séquelles de la manifestation: une entrée de Mérode toujours condamnée ce lundi après avoir été incendiée

Lors de la manifestation contre les mesures sanitaires de ce dimanche, des infrastructures de la STIB ont fait l’objet de dégradations. Située juste à côté du parc du Cinquantenaire, véritable épicentre des violents débordements, la station de métro Mérode a subi de lourds dommages: une des bouches de métro a été incendiée dans le courant de l’après-midi. De même, des policiers ont été violentés à cet endroit: des manifestants y ont jeté toutes sortes d’objets, comme des barrières Nadar, sur les forces de l’ordre.

Ce lundi midi, le lendemain de la manifestation, une entrée du côté du parc du Cinquantenaire est toujours bloquée et les séquelles de l’incendie sont toujours visibles au niveau de l’escalator.

La STIB condamne fermement ces dégradations. " Nous n’acceptons pas de voir nos infrastructures endommager, peu importe le contexte", déclare la porte-parole de la STIB. Le volet de l’entrée qui a subi l’ire des manifestants est désormais cassé et doit rester fermé jusqu’à nouvel ordre. L’état de l’escalator doit être analysé prochainement.

La société régionale de transport public nous indique également qu’un bus a été caillassé lors de l’événement.