Sur l’A601, les déchets des inondations auront bientôt tous disparu: "On voit enfin le bout" (vidéo)

Même si le site en accueille encore de nouveaux chaque jour, les déchets des inondations de juillet dernier sont occupés de disparaître peu à peu.

Mathieu Golinvaux

En périphérie liégeoise, sur la portion de l’A601 fermée à la circulation, il faut désormais rouler un petit moment avant d’apercevoir les dernières piles de déchets des inondations de juillet dernier. Pourtant, il y a à peine quelques semaines encore, les tas d’immondices évacués des maisons des sinistrés s’étalaient sur des kilomètres et des kilomètres.

Là-bas, ils sont chargés sur des péniches et ils partent vers des centres de tri et de valorisation un peu partout en Belgique afin d’être valorisés soit en format matière, soit en énergie.

Installée à l’autre bout, une grue est occupée à terminer le chargement d’un camion. "Un nouveau camion arrive tous les quarts d’heure environ, précise Caroline Charlier, chargée de communication de la Spaque, l’organise en charge du stockage et de l’évacuation des déchets. Ceux-ci sont acheminés au niveau du port de Liège. Là-bas, ils sont chargés sur des péniches et ils partent vers des centres de tri et de valorisation un peu partout en Belgique afin d’être valorisés soit en format matière, soit en énergie."

Sur l’A601, les déchets des inondations auront bientôt tous disparu: "On voit enfin le bout" (vidéo)

Ces kilomètres d’immondices seront toutefois bientôt de l’histoire ancienne. "On voit enfin le bout. On arrive tout doucement à la fin de l’évacuation, confirme la porte-parole. Ici, sur l’autoroute A601, nous avons déjà évacué environ 55 000 tonnes de déchets. Il reste quelques tas de déchets derrière moi, mais on commence à en voir le bout."

Cela devrait durer encore quelques semaines puisque le site n’est toujours pas fermé à l’arrivée de nouveaux déchets. "Ce chiffre va donc encore évoluer, reprend Caroline Charlier. Il y a encore des communes très sinistrées qui évacuent encore des déchets pour le moment. Mais ces opérations devraient bientôt être terminées. Malgré tout, les délais annoncés devraient être tenus. On table sur une fin des opérations d’ici la fin de l’hiver ou le début du printemps."

Il y a encore des communes très sinistrées qui évacuent encore des déchets pour le moment.

On table sur une fin des opérations d’ici la fin de l’hiver ou le début du printemps.

Sur l’A601, les déchets des inondations auront bientôt tous disparu: "On voit enfin le bout" (vidéo)

Près de 140 000 tonnes de déchets

Le site de l’A601 est le dernier où sont encore stockés des déchets. Les deux autres sites, à Wandre et à Engis, ont complètement été vidés de leurs détritus. Le premier a accueilli 33 000 tonnes, évacuées fin octobre, alors que sur le second, où les travaux se sont terminés au mois de décembre, ce sont 36 000 tonnes qui avaient été stockées. Au total, ce seront près de 140 000 tonnes qui se sont accumulées sur les trois sites.

Le travail de la Spaque ne s’arrêtera toutefois pas avec la fermeture des trois lieux de stockage. Si jusqu’ici, les déchets provenaient essentiellement des habitations des personnes sinistrées, le traitement des immondices venus des rivières notamment doit encore être effectué. "Ils sont en train d’être récoltés, reprend la responsable communication. Et en effet, c’est nous qui nous en chargerons. Pour ces déchets spécifiques, on les évacuera depuis l’endroit où ils se trouvent pour être traités. Enfin, il y aura également toute la problématique des boues charriées par les inondations. Celles-ci seront réunies sur une plateforme temporaire afin de partir aussi en traitement."

Enfin, il y aura également toute la problématique des boues charriées par les inondations.

Sur l’A601, les déchets des inondations auront bientôt tous disparu: "On voit enfin le bout" (vidéo)
Sur l’A601, les déchets des inondations auront bientôt tous disparu: "On voit enfin le bout" (vidéo)
Sur l’A601, les déchets des inondations auront bientôt tous disparu: "On voit enfin le bout" (vidéo)