Aywaille: plongée dans une piscine "chiens admis" (vidéo)

"Aqua-Dog" ouvrira ses portes à Aywaille ce lundi. En attendant, on a pu assister à une plongée dans cette piscine chiens admis.

Benoît Robaye

Ce n’est certes pas la première du genre en Belgique mais c’est une toute nouvelle piscine "chien admis" qui s’ouvrira ce lundi à Aywaille, en province de Liège.

Derrière "Aqua-Dog", on retrouve Benoit Marchal. Le kiné et ostéopathe canin évoque un projet qui ne s’est pas fait du jour au lendemain, d’autant que cela ne se résume pas à un bassin… On parle d’un complexe intérieur flambant neuf de 400 m2 et d’un terrain de 1800 m2, le tout orienté vers le bien-être des chiens.

"C’est un projet qui est né il y a au moins plus de deux ans", se souvient Benoit Marchal - voir son interview vidéo en tête de l’article. "Étant kiné et osthéo pour les animaux, il me manquait vraiment un outil de travail pendant les rééducations, l’hydrothérapie. Et c’est comme ça qu’est née l’idée d’ouvrir un centre de revalidation, et de loisirs pour que les gens profitent aussi de la piscine pour venir nager, faire jouer leur chien ou les entraîner à leur manière."

En attendant l’ouverture officielle, on a pu plonger, ou à tout le moins assister au plongeon d’Anouchka (21 ans) et d’ "Opus" (3 ans), un superbe croisé Labrador-Leonberg. Ces deux-là s’en sont donnés à cœur joie, sous les yeux émerveillés et limite mouillés (par les multiples essorages du chien) de Benoit Marchal.

Le chien qui nage se dépense davantage

Outre notamment le côté ludique de l’eau, un chien qui nage se dépense davantage. Ce qui n’est pas négligeable.

"20-30 minutes de nage, ça équivaut à une bonne heure, si pas davantage, de balade", estime le kiné - ostéo canin. "Pour les chiens sportifs, ils peuvent venir nager et ça permet de garder une certaine endurance, tout en protégeant les articulations... Il y a beaucoup moins de chocs. C’est un peu comme un humain. La nage est un bon complément pour les sportifs."

Une pension de revalidation

S’appuyant désormais sur une infrastructure pour le moins complète, Benoit Marchal "aimerait ouvrir une pension de revalidation, vraiment pour les gros cas, qui doivent rester longtemps. Le chien reste la journée ou toute la semaine: on préfère alors faire des soins trois ou quatre fois sur la journée, d’un quart d’heure ou 20 minutes (par session), plutôt que de faire une grosse séance d’une heure que le chien n’est pas encore capable physiquement de subir."

Aywaille: plongée dans une piscine "chiens admis" (vidéo)
©EdA B.Robaye
Aywaille: plongée dans une piscine "chiens admis" (vidéo)
©EdA B.Robaye
Aywaille: plongée dans une piscine "chiens admis" (vidéo)
©EdA B.Robaye
Aywaille: plongée dans une piscine "chiens admis" (vidéo)
©EdA B.Robaye
Aywaille: plongée dans une piscine "chiens admis" (vidéo)
©EdA B.Robaye
Aywaille: plongée dans une piscine "chiens admis" (vidéo)
©EdA B.Robaye
Aywaille: plongée dans une piscine "chiens admis" (vidéo)
©EdA B.Robaye
Aywaille: plongée dans une piscine "chiens admis" (vidéo)
©EdA B.Robaye