76.500 véhicules Euro 4 interdits à Bruxelles en janvier: quid si le vôtre ne passe plus?

Dans une quinzaine de jours, la LEZ sera étendue aux véhicules Euro 4. Un pass quotidien à 35€ sera vendu aux propriétaires de véhicules non-conformes.

Ro. Ma.
76.500 véhicules Euro 4 interdits à Bruxelles en janvier: quid si le vôtre ne passe plus?
Des pass seront vendus à 35€/jour, avec un maximum de 8 pass par an. ©BELGA – LAURIE DIEFFEMBACQ

Le bannissement avait été annoncé de longue date. Il est confirmé et se rapproche de plus en plus. Dès le 1er janvier 2022, à savoir dans une quinzaine de jours, les véhicules diesel de la norme "Euro 4" – c’est-à-dire les véhicules immatriculés avant janvier 2011 – ne pourront plus circuler dans la Région bruxelloise dans le cadre de l’extension de la "LEZ" (la Low Emission Zone, ou en français la Zone de Basses Émissions).

"Il s’agit de la dernière génération de véhicules diesel qui ne doit pas être équipée d’un filtre à particules. Ceux-ci polluent davantage que les autres", indique l’administration Bruxelles Environnement dans un communiqué.

Selon Bruxelles Environnement, cela représente environ 76.500 véhicules en Belgique, dont 25.000 immatriculés dans la capitale. Une estimation de l’impact environnement de ce bannissement a été réalisée par les instances régionales. Selon les données de 2020, ces Euro 4 ne représentent en fait que 12 % du parc… mais sont responsables de "près de la moitié des émissions de particules mesurées à l’échappement et d’un quart des émissions d’oxyde d’azote".

Trois mois d’avertissements

Comme lors des précédentes étapes, une période de transition de trois mois est prévue, avec uniquement des avertissements. Bruxelles Environnement annonce en effet que les amendes pour les conducteurs d’Euro 4 ne tomberont qu’à partir du 1er avril 2022. Mais ce ne sera pas une blague : 350€ pour qui circule avec son véhicule immatriculé avant 2011, avec un maximum de quatre amendes par véhicule par an.

N’espérez d’ailleurs pas passer entre les mailles du filet : le contrôle n’est bien sûr pas manuel, mais s’opère via un réseau de 191 caméras installées sur tout le territoire de la Région bruxelloise.

Les annonces de sanctions portent visiblement déjà leurs fruits. "Aujourd’hui déjà, bon nombre d’automobilistes ont anticipé la mesure et pris leurs dispositions. Le nombre de véhicules diesel Euro 4 circulant à Bruxelles a ainsi baissé de 95.000 à 76.500 entre mai et novembre dernier. Cette tendance à la baisse devrait s’accélérer au cours des mois à venir", indique l’administration.

Des pass journaliers à 35€

En compensation, plusieurs incitants ont été mis en place, comme la prime Bruxell’Air, pour ceux qui se séparent de leur véhicule et la "prime LEZ" pour les professionnels. Rappelons aussi que des "pass journaliers" au prix de 35€ permettent de circuler exceptionnellement avec son ancien véhicule dans la capitale, avec un maximum de huit pass par an et par véhicule.

Pour rappel, les véhicules diesel seront totalement bannis à Bruxelles en 2030, et les voitures essence en 2035. Le ring et les accès aux parkings de dissuasion ne sont pas concernés par la zone de basses émissions.