Des centaines de personnes ont donné un ton joyeux aux funérailles du Grand Jojo

Environ 400 personnes, capacité de 200 augmentée par le bourgmestre, se sont rassemblées ce mercredi à 11h00 dans la basilique de Koelkelberg pour les funérailles du Grand Jojo, décédé à l’âge de 85 ans.

PCA
COR
DJB

L’église était comble, mais tous ses proches, amis et fans arrivés en début de cérémonie ont pu entrer.

Le cercueil a traversé le vaisseau central de la cathédrale sur une des musiques folkloriques du Grand Jojo jouée par son orchestre.

Les mots qu’il a écrits pour ses adieux ont été lus au début de l’hommage religieux: ‘‘Dieu dis, je suis parti, mais que la fête continue".

Aux premiers rangs figuraient des élus politiques parmi lesquels le représentant du PS Elio Di Rupo, le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close (PS), celui de Koekelberg Ahmed Laaouej (PS) et Christian Lamouline (cdH), à la tête du Collège de Berchem-Sainte Agathe. Il y avait également les chanteurs et artistes musicaux Sandra Kim, Adamo, Daddy K, Jean-Luc Fonck et le père de Lara Fabian. Étaient encore présents pour rendre hommage à cette figure de la bonne humeur des comédiens issus de la scène comique comme Thierry De Coster qui présente le bal national et Kody. La présentatrice Sabrina Jacobs faisait aussi partie du public venu lui dire adieu, de même que des membres de l’ordre de la moustache bruxelloise et des majorettes en costumes.

Tous se sont levés à l’issue du premier discours en sa mémoire pour lui accorder une dernière ovation. Quelques drapeaux belges ont été agités à cette occasion.

‘‘Il rassemblait tout le monde, le p’tit gars qui travaille dans la rue, le prince ou le roi...’‘, a fait valoir dans son discours Thierry De Coster. ‘‘Notre ambassadeur bruxellois n’est plus, mais qu’est-ce qu’il a donné avec le cœur’‘.

‘‘Alléluia’‘ a été entonné au rythme de la chanson "Olé! Olé! Olé! Olé! We are the champions’‘ et des applaudissements.

C’est une musique folklorique d’orchestre qui a encore accompagné les moments de recueillement individuels.

Plusieurs dizaines de personnes arrivées après la fermeture des portes de la cathédrale ont formé une haie d’honneur pour la sortie du cercueil, peu après 12h30. ‘‘On est là parce que c’est notre Grand Jojo’‘, a partagé une femme du public à l’extérieur. ‘‘Il resplendissait de bonne humeur quand il chantait. J’ai pu le rencontrer plusieurs fois. On pouvait l’arrêter en rue juste comme ça. Il était toujours d’une grande convivialité avec les gens. Il va nous manquer.’‘

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.