2e patinoire à La Cambre, curling, village après-ski, marché des créateurs et invité insolite: 5 nouveautés de Plaisirs d’Hiver

Plaisirs d’Hiver revient après une année au frigo. Avec pas mal de nouveautés dans la hotte du Père Noël bruxellois. L’Avenir fait la balade virtuelle avant inauguration, le 26 novembre.

2e  patinoire à La Cambre, curling, village après-ski, marché des créateurs et invité insolite: 5 nouveautés de Plaisirs d’Hiver
Invité insolite en 2021 à Plaisirs d’Hiver: le train. ©Ville de Bruxelles
Julien Rensonnet

Rien ne filtre encore sur le sapin qui ornera la Grand-Place cette année. Mais les autorités bruxelloises ont déjà déposé les cadeaux à son pied pour Plaisirs d'Hiver. Dont pas mal de nouveautés. De quoi faire monter la sauce au vin chaud d'ici l'ouverture, le 26 novembre. Voilà ce que vous pouvez attendre du Père Noël et que vous retrouverez sur le nouveau plan interactif qui sera lancé sous peu.

Patinoire, curling et piste de luge au bois de La Cambre

 Il ne faudra pas attendre la neige pour luger à La Cambre cet hiver.
Il ne faudra pas attendre la neige pour luger à La Cambre cet hiver. ©BELGA

C’est LA nouveauté des Plaisirs d’Hiver 2021: l’événement s’étend au bois de La Cambre. "Ce n’est plus une autoroute urbaine, et nous voulons donner envie aux Bruxellois de se réapproprier ce cadre magnifique." Sont donc annoncés une 2e patinoire (accès sous CST), une piste de luge, une autre de curling et des manèges. Un parcours lumineux reliera les différents horecas installés dans le bois.

Un village après-ski

Un village «après-ski» vous attend près de la patinoire de De Brouckère.
Un village «après-ski» vous attend près de la patinoire de De Brouckère. ©Ville de Bruxelles

Dans le centre, la patinoire de la place De Brouckère (accès sous CST) est posée au cœur d'un "véritable village après-ski". Du genre où on sirote un cocktail, un chocolat chaud ou un glühwein en desserrant les bottines. Là aussi: pistes de luges synthétiques, bar-resto "d'altitude" avec fondue au menu à déguster dans… des cabines de téléphérique réaménagées.

Un marché des créateurs

"Un label artisan existe déjà sur Plaisirs d'Hiver. Mais nous voulons encore davantage mettre en valeur ce savoir-faire", annonce l'échevin des Affaires économiques Fabian Maingain (DéFI). Aussi, un marché des créateurs, temple du fait-main, leur est-il réservé dans les galeries Anspach. Ce dernier devrait accueillir "entre 20 et 40 exposants" durant 10 jours (9-23 décembre) dans l'ancien magasin H&M.

Un invité inédit: le train

Plusieurs événements en hommage au train pendant Plaisirs d’Hiver.
Plusieurs événements en hommage au train pendant Plaisirs d’Hiver. ©Ville de Bruxelles

Pas de pays hôte, pas de région VIP en 2021 à Plaisirs d'Hiver, mais un invité insolite: le train. Et son corollaire, le voyage. Il s'agit d'une collaboration avec Europalia, consacré cette année au rail. "Pour Amsterdam ou Paris, le train coûte plus cher que l'avion et ça n'a aucun sens", se dépite Delphine Houba, échevine du Tourisme et de la Culture (PS). "Le train comme invité d'honneur, c'est un symbole pour définir Bruxelles comme épicentre du tourisme durable". Concrètement, le clin d'œil au train se fera par des expos aux Beaux-Arts (dont une installation gratuite place des Musées), une garde-robe de Manneken-Pis consacrée au voyage et à la mobilité, une fresque sur la Jonction ou l'installation Galaxy Express au sortir de la gare Centrale, mettant en scène une vraie locomotive.

Un baby corner dans l’Hôtel de Ville

Un premier Baby corner avait été mis en place en 2019.
Un premier Baby corner avait été mis en place en 2019. ©ÉdA – Julien RENSONNET

Changer bébé dans un décor gothique classé au patrimoine de l'Unesco, ça peut valoir le selfie. C'est ce que la Ville vous propose en relançant son concept de "baby corner". Après un test en 2019 sur la place De Brouckère, "énorme succès" d'après l'échevin de la Petite Enfance Arnaud Pinxteren (Écolo), ce havre permettant aux familles de changer leur ket, d'allaiter ou de chauffer un biberon se déplace dans l'hôtel de ville, sur la Grand-Place. Carrément. Deux partenariats permettront aussi de multiplier le principe rue de Flandre (Chicago Trattoria) et sur le Vismet (hôtel Citadines). "Et qui sait, on pourrait en construire un au bois de La Cambre", glisse Pinxteren. À saluer.