Trop de rapaces, fléaux de la colombophilie? (vidéo)

Jean Keller, éleveur de pigeons depuis 75 ans lancent un cri d’alarme: "il y a trop de rapaces, ils massacrent tout".

Philippe Carrozza

"Il y a trop de rapaces actuellement. Jadis, c'était l'inverse, il n'y en avait pas assez. Aujourd'hui, ils sont trop nombreux", explique Jean Keller, de Saint-Hubert, colombophile depuis 75 ans.