Triathlon: Stéphanie Louppe garde Hawaï dans le viseur (vidéo)

Parce qu’à 42 ans, elle ne se lasse pas de ces efforts intenses que réclame le triathlon, parce qu’elle accumule les performances, on vous propose un gros plan sur Stéphanie Louppe.

Daniel Jonette

Le numéro 1 de la rue de la Légende, à Hachy. C’est là que réside Stéphanie Louppe. On ne sait si cette dénomination fait directement référence à l’occupante des lieux et au palmarès que celle-ci s’est forgé en triathlon, mais ses succès et performances la placent assurément dans les plus hautes sphères de la hiérarchie féminine provinciale. Là où trône toujours Jessica Mayon, plusieurs fois championne nationale au tournant du millénaire.